Charte éthique

L’Essentielle ASBL atteste de sa neutralité en matière politique, religieuse et dogmatique, tout en acceptant ces dernières de la part de ses membres en dehors du tout prosélytisme. Mais également :

 

S’engage à la plus grande rigueur dans la prospection et la gestion des fonds obtenus tant des pouvoirs publics que provenant de la générosité des particuliers et s’engage à informer ses donateurs de la destination des fonds obtenus.

 

Garantit la confidentialité des informations personnelles qui sont en sa possession. La loi du 8 décembre 1992 sur le respect de la vie privée (la loi sur le traitement automatisé des données à caractère personnel) nous impose de gérer avec beaucoup de prudence les données concernant les personnes physiques. Nous respectons scrupuleusement cette obligation. Ainsi, aucun de nos collaborateurs ne peut, de sa propre initiative, étendre des fichiers contenant des données à caractère personnel hors des systèmes couramment utilisés au sein de notre propre organisation.

 

S’engage à garantir la transparence de ses comptes, consultable en fin d’année sur notre site ou continument sur demande

 

L’essentielle ASBL tient à une application stricte de la présente charte éthique par tous ses collaborateurs. Cela signifie aussi que chaque collaborateur prend ses responsabilités à ce niveau et que l’Essentielle ASBL en vérifiera régulièrement l'application. Le non-respect de cette charte éthique peut donner lieu à de sévères sanctions. Pour nos collaborateurs, cela peut signifier le licenciement immédiat ou l'arrêt de leur contrat, et pour les fournisseurs la résiliation de leur contrat.

 

Coin lecture : 

(Nous avons adoré)

Charlotte De Vilmorin :

Son livre plein d'humour :

ici !


Son entreprise de location de véhicules adaptés entre particuliers :

ici !

Avec son livre,

Dorine Bourneton

nous donne à tous une belle leçon de vie …

 

À lire et ou à offrir bien vite ! 

-« Nous avons sommes réduits, d’une certaine façon, mais nous restons motivés pour pratiquer des activités sportives ! Sauf que rien n’est prévu pour nous ! »

 

 

Katrijn 47 ans en chaise.

-« J’ai juste 18 ans,

je continue à vivre,

alors quoi ? » 


Justine 18 ans.


Un jeune adulte en

situation de handicap

reçoit comme

cadeau pour

ses 18 ans l’exclusion

de son lieu d’activités

scolaires ou autres,se retrouvant livré à lui-même . Et quid ?